• S'Informer

  • 1

L'Assemblée Nationale dit non à la suppression du PTZ 

Les députés n'ont pas confirmé le projet du gouvernement de supprimer dès 2020 le prêt à taux zéro dans certaines zones (B2 et C). Vendredi 15 novembre le verdict est enfin tombé : l'Assemblée nationale a voté le maintien en l'état du prêt à taux zéro (PTZ). S'agissant d'une des principales aides à l'achat d'un logement il était, en effet, incompréhensible pour certains députés que les habitants des territoires ruraux et périphériques situés dans les zones B2 et C (dites détendues) ne puissent pas bénéficier du PTZ, alors que ceux des grandes villes n'étaient pas impactés par cette suppression.

Rappelons que le PTZ permet aux ménages modestes d'être exonérés d'intérêts sur une partie de leur prêt immobilier. La mesure qui passe par des compensations auprès des banques est d'ailleurs vivement défendue par le secteur immobilier dont elle favorise l'activité.

L'offre de logements étant jugée suffisante par rapport à la demande, le projet de supprimer le PTZ dans ces zones n'est pas le bienvenu. Opposer les territoires les uns aux autres n'est pas envisageable précise l'ancienne ministre du Logement dont le souhait est de permettre aux Français de se loger.

Le secteur du bâtiment, quant-à, lui a aussitôt salué le vote des députés. La Fédération Française du Bâtiment (FFB) a évoqué une "première et belle victoire répondant à un véritable besoin".

Source AFP // 

19/11/2019