• S'Informer

  • 1

loi elan
Loi Elan : Toujours pas de "choc de l'offre"

Le marché du logement neuf s'essouffle depuis début 2018, malgré les promesses de nouvelles mesures pour favoriser les constructions rapides émanant du gouvernement Macron. Le projet de la loi Elan revient à l'ordre du jour dès la rentrée. Après deux années de progression régulière, le marché français du logement neuf est en baisse depuis 2018. Les mises en chantier ont encore régressé entre avril et juin, soit -4,3 % par rapport à la période de 2017. Idem pour les permis de construire (-4%) (cf. Ministère de la Cohésion des Territoires). En 2016 et 2017, le marché du logement neuf avait progressé grâce à des taux très bas et au renforcement des aides publiques à la propriété, dont notamment le prêt à taux zéro. Depuis 2018, les ménages ont plus de mal à acheter. Les raisons : Les taux d'intérêts se stabilisent, les prix des logements repartent à la hausse, le gouvernement a réduit différentes aides, telles que le PTZ ou le dispositif loi Pinel. Selon les experts, la fiscalité est trop forte et fait chuter le nombre de mises en chantier. L'immobilier est pourtant un secteur important pour l'Etat : En 2017, la hausse des constructions et autres transactions lui a permis de réaliser 30 milliards de bénéfice net. L'objectif aujourd'hui est de construire plus, mieux et moins cher et la loi Elan devrait effectivement permettre d'alléger certaines normes et mesures telle que limiter les recours contre les permis de construire. Force est toutefois de constater que l'effet ne sera pas immédiat et qu'il faudra attendre encore un peu pour avoir des résultats escomptés. 

24/08/2018