• S'Informer

  • 1

Optimisez votre rendement locatif : Les six règles à respecter !

Afin d'optimiser le rendement de votre investissement locatif et éviter d'acheter un logement difficile à louer, certaines règles doivent être respectées... 

Etape 1 : Pensez avant toute chose au produit et non au dispositif fiscal
Quand on réalise un investissement immobilier, la première des règles est de se porter sur le produit en lui-même. Qu'achète-t-on ? A quel prix ? Où ? Dans quel but ? Le choix du dispositif fiscal le mieux adapté vient seulement après car on n'achète pas une fiscalisation mais un bien immobilier.
 
Etape 2 : Trouver le bon emplacement
C'est primordial. Enquêtez, lisez, faîtes-vous conseiller. Cela vous évitera de ne pas être à côté de la plaque en achetant une résidence étudiante sans fac dans les environs, ou un appartement dans les DOM-TOM sans terrasse, ni espace extérieur. Il convient de prendre en considération le marché local. Un investissement locatif étant rentable que si le bien est loué et que l'on peut le revendre facilement 10 ou 15 ans plus tard.
 
Etape 3 : Ciblez le bon type de bien immobilier
Pensez à adapter l'investissement en fonction de votre objectif. Les petites surfaces ont une très bonne rentabilité locative. Ce type de produit ne prendra peut être pas beaucoup de valeur, mais il se louera toujours à condition bien entendu d'avoir au préalable bien étudié l'emplacement. Cherchez un bien où il y a une forte demande locative des étudiants ou des personnes se lançant dans la vie active. Orientez-vous plutôt vers un produit d'exception, si vous souhaitez réaliser un investissement patrimonial, sur le long terme. La rentabilité sera moins forte mais le bien sera sujet à plus-value.
 
Etape 4 : Choisissez le bon dispositif fiscal
Investir dans l'immobilier locatif permet, grâce à des mesures fiscales attractives, de réaliser des économies d'impôts. Selon le projet d'investissement, soit dans l'immobilier neuf ou dans l'ancien, des lois de fiscalisation existent. Elles incitent à investir pour réduire vos impôts et répondent aux différents objectifs patrimoniaux tels que la préparation à la retraite, la constitution d'un patrimoine ou encore la génération de revenus complémentaires.
Le dispositif Pinel, la location Meublée non professionnelle (LMNP), le dispositif Malraux, Le déficit Foncier et le dispositif Denormandie sont les principaux dispositifs en vigueur à ce jour.
 
Etape 5 : Rapprochez-vous d'un expert immobilier
Un conseiller indépendant vous orientera en toute transparence sur l'état du marché, les emplacements à privilégier (surtout si vous n'investissez pas dans votre région). A voir après le dispositif de défiscalisation le mieux adapté pour le bien choisi.
 
Etape 6 : Négociez votre assurance emprunteur
Si vous empruntez pour acquérir un bien immobilier, il est fort possible que l'organisme prêteur vous demande de souscrire une assurance couvant les risques liés au décès, incapacité, invalidité et à la perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA). Son taux varie en fonction de votre profil emprunteur, de votre âge, du montant et de la durée de votre crédit immobilier mais également de l'organisme chez qui vous souscrirez votre contrat. La bonne nouvelle est que vous êtes en droit de choisir. N'hésitez donc pas de faire appel à une délégation d'assurance.
 

14/10/2019